AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 poor unfortunate soul // luna & winter

Aller en bas 
AuteurMessage
sandankhr
||- the Demon Wolf
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 08/11/2010
Age : 21
Personnages actifs: : 4
RPs en cours : luna(3) soraya(1), jill (1) dam (3), LTDRP (4)
Pseudo : sandankhr.

MessageSujet: poor unfortunate soul // luna & winter   Mar 13 Fév - 22:13


poor unfortunate soul

 







Tu venais de rentrer d'une soirée resto avec tes garçons ce soir-là. La nuit était tombée, t'étais fatiguée, alors dès que tu étais entrée chez toi, tu t'étais directement mise à fermer tout les volets de ta grande maison, histoire de te débarrasser tant qu'il te restait de l'énergie. Vous étiez en plein hiver, la neige tombait et le paysage était blanc. Par chance, les routes étaient déblayées, mais le reste du décor avait de bons centimètres de neige. S'était beau, toi qui adorais le blanc, la neige. T'étais en pleine vacance, ça te faisait du bien. Six semaines de vacances bien méritées après ces trois mois de tournée non-stop. Tes vacances arrivaient à leur fin, dans une semaine, tout allait reprendre son cours, mais en moins intense, tout de même. S'était une erreur de débutant, vous qui étiez un jeune groupe ayant un manager nouveau dans le milieu également, vous vous étiez surestimé pour cette grosse tournée et désormais vous alliez faire attention, mettre moins de dates et plus de jours de repos. Certes, s'était un travail, mais pas comme les autres. Et la fatigue, mentale et physique, tu l'avais bien ressentie en fin de tournée, c'est bien pour cela que vos vacances sont si longues. Tu savais que ton manager s'en voulait réellement pour son erreur. Mais au moins, t'avais bien récupéré, et t'étais prête à reprendre la scène. Jamais tu ne sera lassé, ce n'est pas trois mois de ta vie qui va te décourager de cette passion si grande, bien sûr que non. La preuve, malgré ces trois mois, les garçons t'avaient vite manqué et tu les voyais au moins une fois par semaine, parfois deux, et t'avais hâte de repasser ces bons moments avec eux. Alors tu rentrais de bonne humeur, l'esprit léger. Tu chatonnais pendant que tu fermais tous tes volets, coupait les lumières et électroniques inutile, prête à aller prendre soin de toi dans la salle de bain et aller te coucher. Mais arrivée dans le jardin, fermant les volets extérieur, il y a eu ce bruit bizarre qui t'as arrêté. Un grincement? S'était un son tout petit, très léger, mais pas habituel. T'as jamais entendu ce bruit dans ton jardin. Tu t'arrêtais, fronçant les sourcils et tendant l'oreille, tout en regardant un peu partout dans ton si grand jardin. Et à nouveau, t'entendait ce bruit. Tu faisais quelques pas, t'en rapprochant. Tu te rendais compte que ce n'était pas un grincement, mais autre chose. Alors tu finissais par écarquiller les yeux, lorsque tu te rendais compte que s'était des petits miaulements, et que tu voyais cette petite boule sous cette énorme couche de neige. Au-dessus de lui, tu voyais cette branche d'arbre nue. La neige était sûrement tombée de cette branche pile lorsque le chaton était passé. Il était si petit, si fragile, qu'il était coincé sous cette couche de neige si épaisse. "Oh merde, mon petit..." Tu t'approchais, et tu t'empressais de le sortir de là, préférant balayer la neige de tes mains plutôt que de le tirer, au cas où tu lui ferais du mal. Tu trouvais alors ce petit chat blanc, tremblant et frigorifié, qui miaulait faiblement comme il pouvait. Ca te serrait tellement le coeur, tu pouvais pas le laisser là comme ça, c'était pas possible pour toi. Mais une fois dégagées, tes mains étaient glacées de la neige que tu avais touchée. Tu pouvais pas le prendre comme ça. Alors t'as retiré ton manteau, tant pis si tu te retrouvais en tshirt. Tu l'enveloppais dedans, et tu filais, rentrant chez toi bien au chaud. "Mais qu'est-ce que tu faisais tout seul ici, hein..?" Tu lui demandais, la voix douce, tout en le déposant doucement sur ton canapé, t'accroupissant face à lui. Tu le regardais, passais ta main sur son petit corps tremblant. Tu récupérais alors le plaid de ton salon pour l'envelopper dedans, puis le frotter doucement pour tenter de le réchauffer. "T'es bien maintenant, t'es au chaud..." Ton coeur était tellement serré. T'espérais qu'il allait tenir le coup, que t'allais le sauver. Ce pauvre petit chaton, si jeune, presque bébé. Il devait avoir quoi? Cinq semaines? Ca ne pouvait qu'être un chat errant qui avait perdu sa mère, mais tu te doutais bien qu'il ne la retrouvera jamais. T'as pas cherché, t'as retiré tes bottes, et t'es monté sur ton canapé, récupérant la boule de plaid où il était enveloppé, et le posant sur tes jambes. T'allumais ta télé et tu le gardais avec toi. Tu caressais sa tête de ton pouce, frottais son corps, mais il était tellement froid. Ca faisait combien de temps qu'il était sous cette neige..? Pendant une bonne heure, t'es restée comme ça. Tu ne sentais même plus ta fatigue, tu te concentrais pas sur la télé, t'étais tellement inquiète, touchée. Mais au fur et à mesure du temps, il commençait à se réchauffer, moins trembler, alors tu souriais, en le voyant mieux ouvrir les yeux. Il avait des beaux yeux. Ainsi, tu le portais délicatement, te levant du canapé pour aller jusqu'à la cuisine. Tu savais pas quoi lui donner. Il était tellement petit. T'as tenté le lait, que t'as légèrement réchauffé au micro-onde. Mais lorsque tu lui tendais le petit bol, tu le voyais tellement faible. Alors t'as eu cette brillante idée. T'as pris cette petite cuillère à café, et t'as commencé à lui donner le lait à la cuillère. Ca marchait, et ça te faisait sourire. Il vidait les cuillerée à grande vitesse jusqu'à finalement vider le petit bol. Tu le regardais faire avec le sourire, contente de le voir reprendre un peu de sa forme, même si il restait bien enveloppé dans ton plaid, et paraissait ne pas pouvoir bouger. Ou peut-être qu'il ne voulait pas? Après tout, s'était un chaton errant, pouvoir se reposer en sécurité lui faisait peut-être également du bien. Est-ce qu'il se sentait en sécurité avec toi, au moins? T'essayais de faire de ton mieux pour le lui faire comprendre en tout cas. Mais arrivé à la fin de ce petit bol, tu te rendais compte que tu commençais réellement à fatiguer. Tu regardais ton téléphone, l'écran affichait minuit et quelques, et rien que de voir l'heure, ça te fatiguait. T'avais perdu cette insomnie avec le temps, maintenant que tu avais Hayley dans ta vie, que ta vie allait mieux, alors s'était rare que tu te couches à trois ou quatre heures comme avant.

La télé éteinte et la cuisine fermée, tu montais les escaliers avec la petite boule de poil toujours dans ton plaid noir. Tu le posais sur ton lit, le temps de faire un tour dans la salle de bain. T'as pas pris de douche, t'avais trop peur de le laisser tout seul, t'as juste fait un brin de toilette et détaché tes cheveux, te démaquiller, te changer, puis te retournait dans ta chambre, te glissant sous les draps de ton grand lit, le chaton à côté de toi. Tu le regardais, silencieuse, caressant sa tête. Tu le voyais regarder un petit peu partout, ainsi que toi. Tes yeux, ton corps, tes cheveux. Il avait les yeux partout, et ça te faisait sourire. Il était adorable, et allait mieux. Et tu t'es endormie comme ça, à le regarder, le sourire aux lèvres, la main sur son petit corps. Ta journée avait été longue, mais agréable. Décidément, ta vie prenait un tout autre tournant ces derniers temps. Tu allais mieux, ton entourage était bon, ta copine était parfaite. Au final, ce n'était plus les autres qui te sauvaient, mais toi, qui sauvais un tel petit coeur qui n'attendait que ton aide, là, dans ton jardin. Et t'as été réveillée pendant la nuit t'as lentement ouvert les yeux, parce que tu sentais ce petit poids sur toi. Le chaton était sorti de son plaid et s'était rapproché de toi. Il était monté sur ton torse, pour finalement se rouler en boule sur toi, et durant tout le reste de la nuit, il est resté comme ça, ou contre toi. Tu l'entendais parfois ronronner, ou bouger pour se mettre davantage contre toi. Tu pouvais pas t'empêcher de le caresser parfois, tout en somnolant. Il te faisait sourire, t'attendrissait, et tout naturellement, pendant la nuit, t'as eu cette idée de nom. Ce petit chat blanc, que tu as trouvé sous la neige en plein hiver. Winter, c'était parfait.

_________________

Half
« ‘Cause I could touch a hundred thousand souls, but none of them would ever feel like home. And no matter how far and wide I roam, you’re the only one I’ll ever know. » ©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tisty.forumgratuit.org
 
poor unfortunate soul // luna & winter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Twice Soul [RPG] {En attente}
» amv soul eater 2
» Luna, Wang Yiyi et Park Shin Hye ♥ Avatars 200*320
» (jules) i lose my rhythm, lose my soul (terminé)
» Vocaloid Addict [Accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum-Test de Sandankhr. :: TEST 1-
Sauter vers: